?

Log in

No account? Create an account

Post-it

Plusieurs tests scientifiques ont démontré que j'étais bel et bien un chat prisonnier dans un corps de femme. Je n'hésite pas à sortir mes griffes si provoqué ou à cracher si on s'en prend à mon pelage.
D'autres expériences ont fait état de quelques troubles tels que la paranoïa, le sadisme et une obsession malsaine pour le chocolat et le café.
Je fais aller mes pattes sur mon clavier à coups de griffes, expulsant mon plein de sarcasme et d'autodérision dans un blogue presque aussi normal que moi.

Finalement, mon rêve le plus fou est de devenir le chat mafieux le plus rose du monde.

On Vox: Malheureusement...

Malgré tous les bons côtés de Vox (et accessoirement LiveJournal), je n'arrive pas à me défaire de mon cocon sur Canalblog. J'ai beau faire, mais niente. Alors, y'a qu'a cliquez ici ou sinon, si vous êtes extra feignasse de la mort qui tue, il y a le lien en siouper big:

Originally posted on poisoned.vox.com

VanityDream01

Dix groupes ou chanteurs (euses) que vous écoutez en ce moment :

  • Feist.
  • Tegan and Sara.
  • Slayer.
  • Motörhead.
  • AFI.
  • Yeah Yeah Yeahs.
  • The Misfits.
  • Kalmah.
  • Kamiki Aya.
  • Bauhaus.

Neuf choses que vous attendez avec impatience :

  • Mon diplôme D.E.P et D.E.S (l'un de va pas sans l'autre, apparemment).
  • Gagner plein de tunes en faisant du graphisme, ouais!
  • Partir en appartement avec mon homme.
  • Tamagotchi v.4.5.
  • Réaliser mes projets d'infographie (papeterie, design pour vêtements).
  • La saison 7 des Gilmore Girls en DVD, putain!
  • Que ma deuxième et dernière brassée de lavage soit finit.
  • Dépenser mon argent dans des gadgets électroniques.
  • Avoir de vrais amis, BFFL style.

Huit choses que vous aimez porter :

  • Veste « hoodie» noire avec un design gris quelconque sur le devant.
  • Veste olive.
  • Tee « Nightmare Before Christmas ».
  • Tee « Stiletto Killer ».
  • Superbe chandail noir décolleté plongeant, spécialement pour mon homme.
  • Chandail rouge avec col en « V ».
  • Mon ensemble camisole/string au thème de la piraterie.
  • N'importe lequel de mes pantalons noirs.

Sept choses qui vous énervent :

  • Me sentir transparente.
  • Sa mauvaise foi.
  • Ces cons d'insectes.
  • Les gens qui dévisagent.
  • Les ragots.
  • Les gens qui n'écoutent pas quand je leur parle
  • Ma paranoïa/Mon self-esteem ravagé.

Six choses que vous dites souvent :

  • Merde.
  • Hey, non, mais!
  • Hin! hin!
  • Y'a une limite à se faire bouffer le cul par les mites.
  • Osti de Jesus Christ (prononcé « Jeezus Chraillste »).
  • This is for sparta.

Cinq choses que vous faites tous les jours :

  • Manger.
  • Un bon gros pipi des familles.
  • Vérifier mes nouveaux messages sur Thunderbird.
  • Lire les nouveaux messages postés sur mes blogues favoris.

Quatre de vos chansons favorites en ce moment :

  • This is how my heart behaves, Feist.
  • Nemutteita Kimochi Nemutteita Kokoro, Kamiki Aya.
  • Modern Romance, Yeah Yeah Yeahs.
  • Knife Going In, Tegan and Sara.

Trois films que vous pourriez regarder et re-regarder :

  • Les films de John Candy.
  • Big Fish, de Tim Burton.
  • Pirates Of The Caribbean, avec l'incroyable, truculent, polyvalent JOHNNY DEPP!

Deux livres que vous pourriez lire et relire :

  • Les thanatonautes, Bernard Werber.
  • Les Petits Secrets d'Emma, Madeleine Wickham AKA Sophie Kinsella.

Une pensée qui vous passe par la tête là tout de suite :

  • « Merde, je croyais que faire ce petit questionnaire serait beaucoup plus simple que ça, j'ai vraiment boqué à la question des films et des livres c'est pas croyable, oh putain mon linge est en train de cramer dans la sécheuse. »


Reprit de chez fl0u.


Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: The long adieux

8b03fa11878b29d52e

Somehow I knew you would leave me this way
Somehow I knew you could never.. never stay
And in the early morning light
After a silent peaceful night
You took my heart away
And I grieve

Les choses que l'on ignore ne peuvent nous faire mal. Par contre, lorsqu'on a des doutes, on se sent perturbé. Un sentiment très loin d'être en paix avec soi-même et les autres qui nous entoure. Pendant plusieurs mois, c'est dans cet état que j'ai évolué — ou plutôt stagner — en pensant aux deux personnes qui m'ont toujours été chères même si certains événements ont pu laisser croire le contraire. À travers les rires, les pleurs et les coups de gueule, on s'était fait mutuellement comprendre que notre amitié c'était quelque chose de fort, quelque chose qu'on ne voudrait jamais sacrifier. Puis, au moment où ma vie sacrait le camp, ces deux mêmes personnes m'ont tourné le dos. Avant même de pouvoir comprendre la vérité, et non pas les illusions, elles m'ont condamnée. Oui, après ces quelques années, G. et A. m'ont royalement trahie. Royalement avec un grand R. Une trahison que je n'avais jamais eu le temps de comprendre puisqu'elles ont décidé de jouer à l'omertà. Garder le silence au lieu de parler. Fuir au lieu d'affronter. C'est tellement dégueulasse comme comportement que j'en aie la nausée. J'ai voulu tout partager avec elles en me faisant croire qu'elles comprendraient parce qu'après tout, les amis c'est faits pour ça, non? Les amis oui, pas les traîtres. Pas la charogne qui cherche à vous détruire à petit feu parce que c'est amusant.

Plus d'un an à passer avant que je décide de vouloir mettre les points sur les « I » avec G. et A. Ma vie va bientôt changer et je n'avais pas envie de continuer à garder des squelettes dans mon placard. De toute manière, je n'avais plus rien à perdre. Pour moi, même sans explications, leurs actions venaient de mettre une croix rouge vif sur ce que j'aurais tant aimé pouvoir partager avec elles. Par dessus tout, j'étais lasse de me faire de la bile avec toute cette histoire.
En retenant mon souffle, j'ai écouté leurs piètres excuses/explications. Je repasse dans ma tête chacune de leurs paroles et je n'arrive pas à croire qu'on peut être abruti à ce point. Me jeter comme une vieille chaussette parce qu'elles ont mal interprété ce que je disais? Ce n'est pas les vraies amies qui font ça. Me tenir rigueur du fait d'être fauchée comme les blés? Ce n'est pas les vraies amies qui font ça. Être jalouse que mon amoureux et ma soeur m'ont soutenu durant ma dépression? Ce n'est pas les vraies amies qui font ça. Pourtant, j'aurais pu jouer l'immature moi aussi en leur tenant rigueur de ne jamais m'appeler pour prendre de mes nouvelles et vice versa. Seulement, je ne suis pas minable comme eux et c'est tant mieux pour moi.

Après avoir parlé pendant une heure, j'avais entendu tout ce que j'avais besoin d'entendre. Elles ont choisi l'hypocrisie, la lâcheté et l'orgueil mal placé au lieu de faire face aux problèmes avec la tête haute, le coeur à la bonne place. Ce qui est fait est fait, d'accord avec toi G., maintenant il faut vivre avec les conséquences des choix que vous avez faits. Je me demande ce qui est pire entre : vivre avec les conséquences de nos actions ou vivre avec le souvenir qu'on s'est fait trahir par deux personnes qu'on considérait amies pour la vie. J'ai beau essayer de me chercher une certaine culpabilité en me disant qu'il y aurait peut-être eu quelque chose que j'aurais dû faire d'une manière différente, ça ne vient pas. Je ne me sens aucunement coupable de cette amitié jetée aux poubelles. Je n'ai pas choisi de couper les ponts de cette manière, je l'ai subit de manière injuste et injustifiée. Sans oublier que A. a été une réelle déception en manquant d'intégrité... mais je crois plutôt que c'est moi qui ai fabulé qu'elle en avait sinon elle n'aurait pas agi de la sorte. J'ai fabulé une amitié depuis le début. Pour toutes ces raisons (et plus encore) ainsi que la déception, la trahison et l'hypocrisie, je préfère mettre G. et A. dans une partie de ma mémoire qui s'appelle « le passé qui vaut mieux oublier ». Il y a cette petite voix qui me dit qu'on ne peut pas condamner quelqu'un parce qu'il nous a déçut... sauf qu'il y bien plus que cela à mes yeux. C'est vraiment bête de leur part parce qu'elles ont loupé les occasions que j'avais à passer du temps avec elles maintenant que les choses allaient mieux, simplement parce qu'elles sont stupides. Deux stupides dont je me serais volontiers passée depuis le tout début. Avoir su.

Le deuil se termine enfin. C'est comme voir le soleil pour la première fois.

Humeur: happy délivrée
Bande-son: l'album "The Con" de Tegan and Sara.

Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: The Con



I listened in
Yes I'm guilty of this
You should know this
I broke down and wrote you back
Before you had a chance to
Forget forgotten
I am moving past this giving notice
I have to go
Yes I know the feeling,
Know you're leaving
Calm down, I'm calling you to say
I'm capsized, staring on the edge of safe
Calm down, I'm calling back to say
I'm home now
I'm coming around, coming around
Nobody likes to but I really like to cry
Nobody likes me
Maybe if I cry
Spelled out your name and lists the reasons
Pain of heart
Don't call me back
I imagine you when I was distant
Non-insistent
I follow suit and layed out on my back Imagine that
A million hours left to think of you
And think of that
Calm down, I'm calling you to say
I'm capsized, staring on the edge of safe
Calm down, I'm calling back to say
I'm home now
And coming around, coming around
Nobody likes to but I really like to cry
Nobody likes me
Maybe if I cry

 

Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: L'inconsciente

005ac10s

Le mois d'août est finalement entamé depuis deux jours, et j'aimerais pouvoir continuer à fonctionner sous mode auto pilote. Être un automate qui n'a pas conscience des heures qui file trop rapidement. Une poupée de porcelaine qui ne dit mot à personne. Maintenant que je suis sortie de ma torpeur, je ne sais pas comment faire face aux changements qui vont bientôt s'effectuer dans ma p'tite vie bien banale. Je n'ai jamais aimé les changements, ils ont souvent rimé avec « dérangement » et « craintes ». J'essaie de rester calme, cloîtrée entre mes quatre murs (en fait, je les aie pas vraiment comptés), à penser positif comme les grands preachers de cette génération s'efforcent de me le répéter, mais cela ne fait que m'empirer.
Je me réveille d'une humeur encore plus massacrante que d'habitude (si, c'est possible), j'agresse la première personne qui a le malheur de me dire quelque chose de vraiment moche ou de complètement stupide (ma mère remporte la palme d'or) et, par-dessus tout ça, j'ai envie de brutaliser tout et n'importe quoi.

Le fait que je vais bientôt commencer ma formation entourée de gens que je ne connais pas et que je n'aie pas envie de connaître est très loin de me réjouir. Contrairement à la personne moyenne en société, je ne vois pas là une opportunité de créer des liens amicaux entre « camarades ». J'ai dix-neuf ans et je ne m'entends avec presque personne. J'essaie d'imaginer combien de « camarades » vont crier en hystérique fangirl like avec moi quand je vais cité Kaya ou parler de yaoi et le seul scénario plausible que j'ai en tête c'est une petite Poisoned qui délire dans son coin. J'avais les mêmes angoisses lorsque j'avais commencé très précocement ma formation l'hiver passé, mais à mon soulagement les gens semblaient plutôt normaux à part cette fille qui me regardait comme si j'étais une meurtrière en série (elle a pas tout faux). Par contre, je ne crois pas avoir cette même chance deux fois de suite. Au début, je croyais que c'était de faire ma formation qui me semblait être un fardeau, mais plus j'y songe et plus c'est le fait de devoir fraterniser contre mon gré. De toute manière, je n'ai jamais fait de choses qui sortaient de l'ordinaire, je pourrai pas aller me la péter avec eux. Je n'ai pas d'amis en chair et os à leur présenter pour faire des sorties jouasses. Non, je n'ai rien de tout pour eux. Je n'ai même pas un parcours de vie très édifiant à valoriser en public. Ce que je voudrais, moi, c'est de pouvoir faire ma putain de formation, minding my own bizness en poulette que je suis, et en finir au plus vite. Étudier comme une déchaînée, taper des notes de la mort qui tue pour chaque examen et pour les épreuves finales, trouver un stage qui me plait pour les 105 heures de gloire non rémunérées qui m'attendent et puis me caser avec mon boulot. Après, oui, je crois que je serais prête à ouvrir ma porte aux autres. I really need to get my life together.

Pourtant, je me dis qu'avoir une complice pour passer à travers ces 1 800 heures de bourrage de crâne d'infographie me ferait du bien. Seulement, je doute fort de trouver une complice... Mais bon, si un adolescent américain survit à passer ses pauses en solitaire et à manger avec son nez planqué dans son bouquin, pourquoi pas une Canadienne semi-adulte de mon genre.


http://img227.imageshack.us/img227/6333/newdiv1ti8.gif

  • Bah voilà, après des heures à fixer ma page blanche comme une conne, j'ai réussit à sortir ce qui me tracassait.
  • Ça y est. Mon père a une pierre aux reins a accoucher après deux ans de bonne conduite. Ah, ces hommes, tous pareil!

    http://img227.imageshack.us/img227/6333/newdiv1ti8.gif


Humeur: confused angoissée x100
Bande-son: Tegan and Sara - The Con

Originally posted on poisoned.vox.com

Quelle est l'odeur qui évoque le plus votre enfance?
Suggéré par p o i s o n e d *.


BasilicTomate


L'odeur du basilic frais mélangée à celle des tomates. Ma nonna avait un jardin dans la cour arrière de son bloc appartement où ma soeur et moi adorions jouer. Parfois, on l'aidait à ramasser les récoltes sauf qu'on arrachait les racines qui allaient avec! Ah oui... dès que je sens l'odeur du basilic, je ferme les yeux et je respire abondamment en me souvenant cette femme unique que je n'ai jamais eu la chance de connaître.


Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: Ma chanson de l'été

Partagez votre chanson favorite de cet été.

Ma chanson favorite de cet été est sans conteste "Sun Light Stars" de RAM RIDER. Je l'ai écouter en boucle sur chaque trajet de voiture à faire ou même à chaque fois que je devais patienter à ne rien faire dans un endroit vraiment merdique. Ceux qui aiment la musique techno, dance et électro aimeront probablement RAM RIDER, originaire du Japon. Impossible de ne pas dandiner de la tête quand on écoute un de ces mix. J'ai particulièrement accrocher sur cet artiste à cause qu'il a des influences Daft Punk.



Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: Perfection every day

perfection

Être une fille, ce n'est pas toujours simple. On a beau avoir des atouts physiques qui peuvent nous être utiles pour nous éviter une situation chiante, il y a aussi tout les mauvais côtés qui viennent avec de tels privilèges. Avoir de gros seins avec un beau décolleté c'est pratique pour créer une diversion, ce n'est pas aussi simple que cela de faire apparaître le soutif idéal en boutique lorsqu'il ne reste plus que les tailles trop petites. Apparemment, nous sommes chanceuses d'avoir été sélectionnées pour porter la progéniture, sauf que personne ne raffole des descentes de vessie. Ni de la période de menstruation presque éternelle qui suit ladite porter de progéniture. Disons que pour moi accoucher c'est aussi glamour que la scène initiale du film Hills Have Eyes II (et encore, je trouve ça romancé).

Néanmoins, on survit à ces choses-là parait-il. Enfin, c'est ce que je peux en déduire avec ma vétérante de mère.

À part les désagréments physiques d'être une femelle moderne avec les reins solides, il y a aussi celui d'être une lady pour son homme. Avouons-le, on prend toutes le temps de bien se coiffer, bien se maquiller en se parfumant juste ce qu'il faut aux bons endroits lorsqu'on doit passer une superbe journée avec son homme. Il y en a même des filles comme moi qui refuse obstinément de s'afficher sans maquillage — aussi minime soit-il — devant son homme. Après trois ans (bientôt quatre!) de couple qui en a vu des vertes et des pas mûrs, je pensais que mon homme à moi avait compris cette partie-là d'être une lady. Bah non, figurez-vous.
Dimanche, il m'appelle en me disant qu'il doit entrer travailler, mais que peut-être on se verrait plus tard en après-midi, qu'il me rappellerait. L'appel n'est jamais venu, même après mon message sur sa boîte vocale. J'étais un peu déçu de ne pas le voir et puisque je n'avais plus besoin de sortir de la maison ou de le voir, je n'ai pas dosé fort en apparence. Pendant que je tapais tout bonnement des commentaires sur mes blogues en chocolat favoris, j'entends des pas dans le gazon qui provenaient de la fenêtre du sous-sol situé près du bureau d'ordinateur. Que vois-je?! L'homme en question qui ne rappelle pas sa lady. J'ai paniqué. Oh my God, je n'était pas maquiller, ni coiffer, j'avais l'air d'un monstre et lui continuait de sourire comme un con à travers la fenêtre! C'est pas peu dire que je me suis donné un coup de neuf dans le visage à coup de fond de teint Maybelline et d'ombres à paupières MAC, sans oublier un remodelage de cheveux avec mon sèche-cheveu à l'aide de ma brosse magique, dans un temps record en lui proférant des menaces diverses et colorées.

Plus tard en soirée, il m'a surprise en me disant quelque chose que je ne croyais jamais entendre de la bouche de quiconque.

Lui : Tu sais, c'est bien de te voir au naturel de temps en temps.
Moi :!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Lui : Ben oui, c'est vrai.
Moi : Non, t'es fou. Personne voudrait voir un monstre. M'as-tu vu le visage sans maquillage?! J'ai l'air vide, j'ai absolument besoin d'au moins mon eyeliner! —
Lui: Ben non, arrête moi ça!
Moi : Pis tu sauras que les filles se cassent le cul pour bien paraître pour leur chum, fak tu devrais juste être content que j'ai pas d'l'air d'une patate quand tu viens me voir.
Lui : N'importe quoi.
Moi : Pft!

Que voulez-vous, la complexer en moi n'a pas su garder le silence. Au moins, je me sens un peu rassuré que si jamais je dois lui ouvrir la porte avec des cernes jusqu'au pied, des crottes d’yeux dans les racoins, les cheveux en montagne russe, habiller en coton ouaté, il trouvera ça "bien de me voir au naturel".

N'importe quoi. Vive le maquillage, bordel!


http://img227.imageshack.us/img227/6333/newdiv1ti8.gif

  • Il y a des bons côtés à ce que mon père soit plus souvent à la maison, mais parfois il me donne une envie soudaine de le brutaliser. Je veut dire, je pensait que la définition d'insomnie était relativement simple, même pour le plus con des cons.
  • Ben merde. Ma dent me fait mal. En soirée c'était mon majeur qui chauffait et me démangeait au point que je voulais me l'arracher.
  • La preuve que des gens inutiles me parle: une fille, appellons-la Chose, pensait que mon D.E.P était secrétariat. Ouais, infographie....secrétariat... totalement pareil! En plus de vouloir m'épater/faire pitié avec ces études qui coûtent cher. Non, désolé, frapper à la mauvaise porte, Chose.

http://img227.imageshack.us/img227/6333/newdiv1ti8.gif


Humeur: wink folle
Bande-son: Tina Turna - Rolling On The River

Originally posted on poisoned.vox.com

ygmlogo

Ce soir, en ouvrant mon fidèle Thunderbird, j'ai eu deux belles surprises. Je ne m'attends jamais à grand-chose lorsque je vérifie mes nouveaux messages puisque la plupart du temps ce sont des bulletins. Par chance, les quelques personnes qui me laissent des commentaires égayent un peu ma boîte de réception lorsque j'attends le décompte final des courriels reçus pendant mon absence du monde virtuel (que j'aime trop, je me confesse).

Pléione m'a révélée dans un message des trucs pas possibles sur elle, vous ne devinerez jamais! Mais moi, je sais tout, alors je vous crotte au nez. En vérité, elle ne m'a rien dit encore de scandaleux sur son passé qui pourrait me rapporter gros si j'allais tout déballer à la télé genre TVA En Direct ou autres émissions tellement crédibles. J'y travaille encore, alors on ne se décourage pas!!!
Sérieusement, son message m'a fait plaisir. Peut-être un peu plus que cela ne devrait sauf que ça, je n'y peut rien. Disons que j'ai été contente qu'une personne que je n'ai jamais vue prenne le temps de me parler d'elle pour que je la connaisse mieux. J'aime quand les gens me parlent d'eux, ou me parle tout simplement. Pourtant, je suis consciente que tout dans mon comportement en public démontre l'inverse. Que voulez-vous, je suis d'une ambiguïté désolante.

La plus grande surprise a été le bulletin de Vox. Je me suis inscrite "secrètement" sur Vox il y a quelques semaines de cela pour tester la plateforme (qui est surprenante!), puis décider d'y rester pour garder un endroit où certaines notes, qui pourraient être lues par des yeux indiscrets sur mon CanalBlog, puissent être écrites dans l'assurance que je n'aurai pas à débattre des choses que j'aurais dites. Jusqu'à maintenant, rien de bien scandaleux n'a été écrit sur mon Vox. J'ai été surprise que plusieurs Voxeurs m'aient ajoutée à leur communauté et... ce soir j'ai eu le choc de ma vie de bloggueuse. Ou plutôt la preuve qu'on a apprécié mes écrits.

CestTop CestTop2

Ma note sur ma journée à La Ronde a été sélectionnée comme "C'est Top" pour la journée du 30 juillet! J'ai figuré sur la page d'accueil en top pendant vingt-quatre heures complètes! Je suis vraiment flattée de cette sélection. Merci à qui m'a soumise au top de Vox!

Originally posted on poisoned.vox.com

On Vox: To Be Updated if Needed

goliath

Demain, j'irai à La Ronde avec mon homme.
Il va me (tuer) faire essayer le nouveau manège Goliath.

  • Plus de 53 mètres de haut, chute initiale de 52 mètres.
  • Trajet de 1,2 Km avec une vitesse de 110 Km/h.

Il dépasse Le Monstre de 13 mètres et j'ai pleuré quand je l'ai fait (et des gosses de 10 ans ont ri de moi, j'affirme).
Mais j'aime bien Le Vampire et Goliath le dépasse de 21 mètres (juste ça, eh ben hein...).
Non seulement je vais perdre la face en pleurant assis à côté de deux étrangers, je vais mourir propulsé hors da ma voiture ou en crachant mes ovules sous l'émotion.
C'est que j'ai une peur bleue des hauteurs, encore plus si j'ai l'impression de tomber dans le vide.
Bref, demain je vais mourir. Alors, je vous dis mes adieux maintenant. Si je survis, je ferai un résumé des moments hauts, forts et colorés de ma journée. Genre qu’il y a toujours des bizarres dans les coins de Montréal...! Genre moi.



Humeur: cry Agonisante
Musique: C'est le temps des vacance-euh! Nous allons graduer-er!

Originally posted on poisoned.vox.com